29042018-dsc3375
site2-3
site3-3
site1-3
site3-3
site2-3
site1-3
aaa
logosimplifier100blanc-rvb

facebook
instagram

facebook
instagram

facebook
instagram
logoblanc
logoblanc

Camper et faire du vélo à Taiwan

25-03-2018 14:18

OF

Terres sauvages,

Camper et faire du vélo à Taiwan

Publication à l'intention des personnes souhaitant voyager à vélo sur l'île, ainsi que pour celles qui veulent en savoir plus sur ce petit bout de...

Publication à l'intention des personnes souhaitant voyager à vélo sur l'île, ainsi que pour celles qui veulent en savoir plus sur ce petit bout de paradis.

 

Dans le but d'être le plus objectif possible, nous parlons dans ce texte uniquement de la partie que l'on a découverte, soit la côte Est de Taipei à Taitung et la partie intérieure proche du parc national de Taroko. (Voir notre carte "itinéraire")

 

Rouler à Taïwan 

La ville de Taipei et ses alentours sont un véritable méli-mélo de routes bondées. Mais y circuler à vélo est possible du fait d'un certain respect pour les deux roues plus que représentés. Pour le reste de la partie visitée, la circulation est agréable voire absente. Le long de la côte Est, les pistes cyclables sont répandues et bien signalées. L'état des routes est bon, mais typhons et tremblements de terre offrent parfois des surprises au niveau du revêtement. Pour les routes de montagne, vérifier si elles sont ouvertes avant de se lancer!

 

Camper sauvage à Taïwan 

Planter sa tente sur l'île est un jeu d'enfant. Cette pratique peu usitée par les autochtones est tolérée. Un grand nombre de places sont prévues à cet effet dans les zones habitées (parcs). Pour trouver un site, la police est le bon plan. Les postes de Changbin et Dulan offrent des places directement au sein de leur structure. Une douche chaude vous sera proposée. Les temples sont également de bonnes places pour camper, mais parfois on vous demandera une petite contribution financière. En résumé, Taïwan est idéal pour pratiquer le camping sauvage.

 

Eau

Les insulaires ne boivent pas l'eau du robinet non filtrée. Ceci étant dit, pas besoin non plus d'acheter de l'eau ou de la purifier. Temples, postes de police, toilettes publiques, offices du tourisme... offrent de l'eau tiède ou chaude.

 

Street food

Ici votre réchaud risque de prendre la poussière. La street food est une véritable institution et c'est délicieux (2 à 4 CHF par personne). De plus, grand nombre de petits ou grands magasins vendent de la nourriture à emporter un peu partout sur l'île. 

 

Communication 

La plupart des panneaux de signalisation sont traduits en lettres latines. Si votre interlocuteur ne parle pas l'anglais, il téléphonera à un ami bilingue ou utilisera une app de traduction.

 

Unités de mesure

Le kilogramme et le mètre sont les unités de mesure utilisées à Taïwan, mais attention ! Pour les fruits et les légumes le prix ne sera pas indiqué pour un kilo, mais pour six cents grammes.

 

Free wifi

Un réseau national est disponible un peu partout sur l'île, mais pour y accéder il faut posséder un numéro local. Pour ceux qui voyagent sans carte SIM, c'est un peu comme en Suisse. Ca et là, des réseaux sont ouverts. Les offices du tourisme sont de bons lieux pour se connecter et parfois il est possible d'y utiliser un ordinateur. De l'électricité est également à disposition en ces lieux.

 

ATM

Les magasins de la chaîne 7eleven, très représentée sur l'ile, sont généralement munis d'un bancomat. Ces magasins offrent également du wifi et des toilettes.

 

Quitter l'île par bateau

À notre connaissance, il existe deux ports pour rejoindre la Chine par bateau. Le port de Taichung qui relie Pingtan en 3 heures avec un express boat. Le coût est d'environ CHF 103.- par personne et CHF 8.- pour un vélo. Le départ se fait à 14h30 les lundi, jeudi et dimanche. Le deuxième port est à Keelung. Les bateaux partent tous les jours à 21h50, sauf le mardi, pour rejoindre l'île de Matsu où se trouve la douane taïwanaise. Arrivée à Matsu le matin vers 9h. Le coût de base (couchette) est de CHF 27.- par personne et CHF 2.- par vélo. De l'île de Matsu un bateau relie le port chinois de Fuzhou (Mawei) tous les jours. Départ à 14h et arrivée vers 15h30. Le coût est de 42 CHF par personne et est gratuit pour les vélos.

2018taiwan619-1624007842.JPG

Un gigantesque incendie dans les forêts canadiennes provoquent six mois plus tard une pénurie de papier toilette à Taipei. Notre monde économique, un géant aux pieds d'argile ?

leblog-1626248325.jpg
logo-full2
partenaire principaux.jpeg
Create Website with flazio.com | Free and Easy Website Builder