29042018-dsc3375
site2-3
site3-3
site1-3
site3-3
site2-3
site1-3
aaa
logosimplifier100blanc-rvb

facebook
instagram

Voyages et aventures

Cap Kayak

Terres sauvages

Voyage inachevé

Huskies

Tour du monde à vélo

Madagascar

Accueil

A notre sujet

Boutique​

Médias

Recettes

 

Nous suivre

Contact

Le Vagabond (newsletter)

Itinéraires (carte)

Facebook​

Instagram

Voyages et aventures

Cap Kayak

Terres sauvages

Voyage inachevé

Huskies

Tour du monde à vélo

Madagascar

Nous suivre

Contact

Le Vagabond (newsletter)

Itinéraires (carte)

Facebook​

Instagram


facebook
instagram

facebook
instagram
logoblanc
logoblanc

L'appel de la terre

29-06-2022 16:48

OF

Cap Kayak,

L'appel de la terre

Je ne suis plus à un paradoxe près, et me mettre à nu, sur le papier, me gêne autant que la nudité pour un Suédois. Alors j'écris, tentant de comprendre...

Je ne suis plus à un paradoxe près, et me mettre à nu, sur le papier, me gêne autant que la nudité pour un Suédois. Alors j'écris, tentant de comprendre, tout en expliquant. Me voilà sur l'eau depuis quinze semaines. Une saison où j'ai fait de l'eau, une route que j'emprunte quotidiennement. Une route, mais pas une maison puisque soir après soir je regagne la terre pour y « bâtir » ma maison.

a.jpeg

Les luminosités semblent uniques et d'une beauté remarquable, comme si la mer portait jour après jour une parure nouvelle plus belle que la dernière. La mer intrigue, cachant à n'en pas douter, sa plus belle partie sous des eaux tantôt bleues tantôt vertes émeraude. La mer est surprise par ses êtres qui l'habitent et viennent à notre rencontre. La curiosité est partagée par ses phoques qui nous suivent en silence par nous et notre envie d'en savoir plus. Mais la mer est également dangers, avalant son lot d'hommes et de femmes, année après année. La tranquillité se muant trop rapidement en une eau qui ouvre grand sa gueule, déployant ses dents blanches que l'on appelle naïvement des moutons. La mer est belle pour l'homme de la terre. Elle semble être plurielle pour celui qui l'emprunte. La taille de l'embarcation jouant peut-être le rôle d'un facteur démultiplicateur dans son appréhension. Parfois j'en ai peur.

c.jpeg

Le contenu de nos sacoches est sans appel. Un ouvrage sur la classification des arbres, un autre sur la forêt. Un guide des champignons d'Europe et un sur les plantes médicinales et comestibles. Un regard et une soif de mieux connaître notre chez nous, celui qui s'étend jusqu'à cette frontière où tout devient bleu ou vert émeraude. Alors pourquoi le kayak de mer ? Pourquoi choisir le risque à la sécurité ? Besoin de prouver ? Besoin de découvrir ? Besoin d'innover ? Besoin de repartir avant tout ? Besoin de vivre et de se sentir vivre ? Et s'il n'y avait pas de besoin, mais simplement l'envie de se découvrir. Peut-on être certains que la glace au chocolat est la meilleure de toutes, si l'on n'a pas goûté à tous les autres parfums ?

leblog-1635345236.jpg
logo-full2

Partenaires principaux

partenaire principaux.jpeg

Chasseurs d'horizon. Tous droits réservés. Mentions légales

Créer un site Internet | Création site web gratuit