29042018-dsc3375
site2-3
site3-3
site1-3
site3-3
site2-3
site1-3
aaa
logosimplifier100blanc-rvb

facebook
instagram

facebook
instagram

facebook
instagram
logoblanc
logoblanc

Rouler et camper en Chine

22-05-2018 19:35

OF

Terres sauvages,

Rouler et camper en Chine

Ce texte relate les conditions de voyage que nous avons rencontrées au Sichuan, Qinghai et Xinjiang. En raison de la politique chinoise inconstante et de...

Ce texte relate les conditions de voyage que nous avons rencontrées au Sichuan, Qinghai et Xinjiang. En raison de la politique chinoise inconstante et de la pluralité des environnements naturels il serait mal venu de faire des généralités de ces informations.


Rouler en Chine

Les routes chinoises sont de bonne qualité et l'asphalte monte haut dans les montagnes. Les routes que l'on a empruntées étaient toutes asphaltées malgré l'éloignement des grands pôles urbains. Si vous utilisez les atlas chinois A4 édités par province et qui coûtent environ 2 CHF pièce, il faut savoir qu'ils sont totalement faux au niveau des distances et que parfois certaines routes n'existent que sur la carte. Il faut donc bien se renseigner avant d'emprunter les axes secondaires ou utiliser en parallèle une application telle que Maps me. Ces atlas rédigés en mandarin (condition sine qua non pour s'orienter) s'achètent dans les bookstore des grandes villes et non dans les stations-service. Il existe d'autres types d'atlas plus chers et plus lourds. Nous n'avons aucune expérience avec ce matériel. Lors d'utilisation de cartes rédigées en mandarin, il ne faut pas être surpris si le nom de la carte diffère légèrement de celui des panneaux de signalisation. Le dernier symbole, ajouté au nom du lieu, informe du statut de la ville ou signifie "en direction de".

2018chine1255-1624525969.JPG

Camper sauvage en Chine 

Le camping sauvage est autorisé en Chine selon les dires des locaux. Mais personne n'a pu nous le confirmer officiellement. La police, en contrôlant notre matériel photo, a vu que l'on campait et n'a pas fait de remarque. Attention tout de même à ne pas dormir dans une zone décrétée sensible par la police. Ces zones fluctuent en fonction du niveau d'alerte et des périodes de fêtes religieuses. 


Climat 

L'hiver n'est jamais totalement absent des plateaux tibétains. Si la première quinzaine d'avril était printanière, l'hiver a repris ses droits dans un deuxième temps ; neige, températures négatives et fort vent. Nous étions à cette période entre 4400 et 4800 mètres d'altitude. À l'inverse, les plaines du Xinjiang peuvent déjà connaître des températures supérieures à 30 degrés au mois de mai.


Prendre un transport avec un vélo

Les vélos non pliables sont interdits dans les trains depuis quelques années. Par contre, les bus longues distances acceptent les vélos. Cela demande parfois une bonne discussion avec le guichetier qui répondra peut-être dans un premier temps négativement à votre demande. Le prix pour le vélo est de 100 Yuan quelle que soit la distance et se paie directement au chauffeur.

2018chine1369-1624525686.JPG

Eau

Les chinois sont de grands buveurs d'eau chaude. Il est donc facile de faire le plein des gourdes en eau potable. Les restaurants sont les meilleurs points pour se ravitailler gratuitement. Stations-service (sauf au Xinjiang), échoppes et villages sont également des lieux où offrir de l'eau fait partie du quotidien. Ne comptez pas trop sur les cours d'eau pour vous ravitailler. Souvent asséchés avant la période des pluies, ils sont pollués même en haute altitude. 


Police 

La police du Sichuan et du Qinghai est plutôt agréable. Dans les régions proches de la province autonome du Tibet, la police contrôle l'identité des usagers de la route et photographie les passeports des étrangers. Durant notre voyage dans ces régions, nous n'avons pas subi de contrainte au niveau du choix de notre itinéraire, bien qu'évoluant proche de zones nécessitant un permis. Il est tout de même bon de savoir qu'en période de fêtes bouddhistes (mars-avril) et proche de lieux saints tel que Sertar (Seda) l'accès vous sera interdit. Au Xinjiang, la réalité est toute autre, prison à ciel ouvert pour le peuple ouïgour, vous subirez également une partie de la pression policière (voir texte : "Imaginez..."), sans toutefois être physiquement malmené. Sortir des routes principales est formellement interdit tout comme certains tronçons de routes principales. Dans ce cas on vous demandera de prendre un bus ou la police vous convoiera dans l'un de ses véhicules.

2018chine1321-1624526118.JPG

Street food et nourriture 

Si vous cuisinez à l'essence, vous mangerez froid. Il est interdit d'acheter de l'essence autrement qu'avec un véhicule et les stations qui enfreignent cette loi sont peu nombreuses. Mais rassurez-vous, il est facile de trouver de petits restaurants avec des plats à 2-3  CHF ou d'acheter de quoi pique-niquer. Il faut tout de même bien planifier ses achats dans les montagnes où certains villages n'ont pas d'échoppes ou sont simplement délaissés une partie de l'année.


Communication 

L'anglais n'est pas très utile pour voyager en Chine, même si de plus en plus de jeunes le parlent dans les villes. Des applications du type Google traduction aident à communiquer, mais votre smartphone n'ayant pas de clavier en mandarin, il faudra que votre interlocuteur possède une telle application s'il veut vous répondre. Le mandarin est loin d'être compris et lu par tous les membres des ethnies non han.

2018chine1370-1624525816.JPG

Unité métrique

 Le mètre et le kilo sont utilisés en Chine. Le poids des fruits et des légumes est parfois annoncé pour 500g ( un "jin" est égal à 500g).


Free wifi et internet

La qualité du wifi est inversement proportionnelle à la beauté des montagnes du Sichuan et la taille des déserts du Qinghai et du Xinjiang. Mais il est possible d'en trouver dans les petits hôtels et les stations-service (sauf Xinjiang). Le gouvernement chinois bloque l'accès à tous les produits Google, ainsi qu'à certains réseaux sociaux occidentaux tel que Facebook. Le téléchargement d'une application VPN peut résoudre le problème, mais c'est illégal et votre smartphone sera contrôlé au Xinjiang.

2018chine1312-1624526288.JPG

Hôtels

En Chine, une loi autorise uniquement certains hôtels à héberger les étrangers. Dans les petites villes certains propriétaires ne respectent pas cette loi. Au Xinjiang la police sera là pour vous le rappeler une fois que vous aurez déballé vous sacoches. Impossible de négocier, même s'il n'y a pas d'autres établissements dans la région.


ATM

et changeDans les grandes villes, il n'est pas trop difficile de retirer de l'argent ou de faire du change en dollars. Retirer semble être une démarche plus facile à effectuer que faire du change. Les cartes Visa, MasterCard et Postcard  (plus) sont généralement acceptées par les grands groupes bancaires tel que China banc construction. Dans la partie du Sichuan et celle du Qinghai que l'on a traversées le change ne semble pas possible et les retraits sont difficiles, les ATM des petites villes n'acceptant généralement pas les cartes étrangères. Nous avons tout de même trouvé un ATM à Xindu. Le montant retirable est un retrait supérieur à 450 CHF.


Note personnelle 

La Chine est magnifique et ne manque pas de lieux à visiter. Opter pour une autre province que le Xinjiang si vous souhaitez pouvoir évoluer librement et dormir chez l'habitant sans les mettre dans une situation délicate

Une quantité anormalement élevée de gènes italiens a été découverte auprès d'habitants du Xinjinag. La réponse (contestée) à cette énigme scientifique serait qu'une légion romaine, qui aurait emprunté la route de la soie, aurait été oubliée par sa mère patrie et se serait établie proche du Taklamakan en y trouvant femmes et terres arables.  

leblog-1626190688.jpg
logo-full2
partenaire principaux.jpeg
Create Website with flazio.com | Free and Easy Website Builder